UNE MAMAN FAIT DES RECHERCHES SUR LES INGRÉDIENTS DU VACCIN

0
56

C’est peut-être parce que je suis une maman qui veut juste ce qu’il y a de mieux pour ses enfants ou peut-être parce que je suis un Ennéagramme 1[1]. Quelle que soit la raison, j’ai trouvé une phrase que j’utilise assez souvent :

 « Mieux savoir, mieux faire » et c’est de quoi parle ce blog.

Cela et les vaccins bien sûr, mais je pense que les deux sont liés.

L’Ennéagramme est un modèle de la structure de la personne humaine. Ce modèle aboutit à neuf configurations différentes de la personnalité, neuf manières de se définir

http://enneagramme.com/Theorie/9_desc.htm :

Je connaissais à peine les vaccins avant d’avoir ma fille, mais comme on dit, avoir des enfants change tout.

Surtout quand ce sont leurs vies qui sont influencées par vos choix.

Quand j’ai commencé à me renseigner sur les vaccins, c’était comme un filet, ramassant des informations ici et là. J’étais prudente et légèrement préoccupée par l’innocuité, mais je croyais toujours à l’efficacité des vaccins.

Je suis triste d’avouer que pendant deux ou trois ans, ce n’était vraiment qu’un filet qui laissait tout passer. Puis vint le jour où les vannes s’ouvrirent et la conscience venait juste du site Web du CDC avec la publication de  la liste des excipients vaccinaux.

UN MEMBRE DE MA FAMILLE M’AVAIT DIT QU’IL Y AVAIT DE L’ADN FŒTAL HUMAIN AVORTÉ DANS LES VACCINS. J’AI ÉTÉ À LA FOIS CHOQUÉE ET HORRIFIÉE PAR CETTE RÉVÉLATION, COMMENT CELA POURRAIT-IL EN ÊTRE AINSI ?

Comment pouvais-je n’avoir jamais entendu parler de cela auparavant ?

En tant que personne résolument pro-vie, je pensais que les informations auraient dû arriver et avaient été publiées au moins une ou deux fois auparavant, mais non, rien. J’ai dû vérifier cela par moi-même, j’ai donc consulté la liste des ingrédients des vaccins sur le site Web du CDC. 1

J’ai parcouru la liste massive d’ingrédients pour chaque vaccin et j’ai trouvé des mots familiers et troublants, mais plus encore, j’ai trouvé beaucoup de mots et de combinaisons de lettres / chiffres dont je n’avais aucune idée de ce qu’ils signifiaient. J’ai donc commencé des recherches, et voici ce que j’ai trouvé :

Aluminium

L’aluminium est utilisé comme adjuvant dans la plupart des vaccins. Un adjuvant est une substance qui améliore la réponse immunitaire de l’organisme à un agent pathogène (bactérie ou virus). C’est également une neurotoxine connue, ce qui signifie qu’elle a la capacité de détruire le tissu nerveux, comme le cerveau. 2 , 3.

DES ÉTUDES SCIENTIFIQUES ONT ÉGALEMENT MONTRÉ UNE CORRÉLATION TRÈS SIGNIFICATIVE ENTRE LES VACCINS À ADJUVANT D’ALUMINIUM ET LE DIAGNOSTIC DE TROUBLES DU SPECTRE AUTISTIQUE. 4

Formaldéhyde

l’Environmental Protection Agency déclare que

  • « le formaldéhyde est un gaz incolore et inflammable à température ambiante et a une forte odeur. L’exposition au formaldéhyde peut avoir des effets néfastes sur la santé. » 5 

De plus, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classe le formaldéhyde comme cancérogène pour l’homme. 6

Polysorbate 80

Le polysorbate 80 est un produit chimique utilisé comme agent émulsifiant qui est ajouté à plusieurs choses, des aliments aux cosmétiques en passant par les vaccins. Le polysorbate 80 (ou Tween 80, comme il est parfois mentionné sur la liste des excipients) est capable d’ouvrir la barrière hémato-encéphalique.7

En tant que tel, il faut considérer chaque ingrédient injecté avec le polysorbate 80 et l’effet de ces ingrédients pouvant traverser le BBB dans le cerveau (pensez à l’aluminium, au thimérosal, etc.) Il a tendance a devenir un agent stérélisant.

Glutamate monosodique (MSG)

Attendez, MSG est ce «super sel» qu’ils ont mis dans la nourriture chinoise pour la rendre plus savoureuse, non ? Oui, et il est également utilisé comme stabilisant dans certains vaccins. Cela semble assez inoffensif, non ? Faux !

Le MSG est classé comme une neurotoxine excitatrice, ou excitotoxine et « peut pénétrer librement certaines régions du cerveau et détruire rapidement les neurones». 8 Les excitotoxines sont également connues pour « surstimuler certains neurones dans le cerveau, les obligeant à continuer de tirer jusqu’à ce qu’ils se fatiguent et meurent». 9 Des études ont montré que cette réponse à l’excitotoxine peut déclencher certaines maladies dégénératives telles que la SLA, la maladie de Parkinson et l’Alzheimer. 9

Matières d’origine animale

Vache (sérum bovin fœtal, milieu de Fenton contenant un extrait bovin, sérum de veau) ; Chien (cellule de rein Madin Darby Canine Kidney (MDCK)) ; Singe (cellules rénales de singe vert d’Afrique) ; Poulet (culture de cellules d’embryon de poulet, fibroblastes de poulet) ; et Cochon (gélatine porcine hydrolysée, ADN de circovirus porcins).

Certaines personnes sont religieusement ou autrement opposées à l’utilisation de certains produits d’origine animale, comme les personnes d’origine ethnique et / ou culturelle juive et musulmane opposées à la consommation de produits à base de porc et les hindous sont opposés à la consommation de produits bovins. Certaines personnes telles que celles qui suivent un régime végétalien sont opposées à la consommation de produits d’origine animale en général, et la plupart des vaccins contiennent un ou plusieurs des ingrédients d’origine animale énumérés ci-dessus.

Allergènes courants

produits laitiers (caséine et lactose), colorants alimentaires (colorant de laque d’aluminium FD&C jaune # 6), antibiotiques (néomycine, polymyxine B, kanamycine, sulfate de gentamycine, aminoglycoside, streptomycine et chlortétracycline), œuf de soja (peptone de soja) ( protéines d’oeuf, ovalbumine).

Les allergies alimentaires sont de plus en plus courantes, avec environ 32 millions d’Américains touchés. Selon la Food Allergy Research & Education, le CDC a signalé que le nombre d’enfants souffrant d’allergies alimentaires a augmenté de 50% entre 1997 et 2011. 10 Considérant que l’objectif principal d’un vaccin est de développer une forte réponse en anticorps contre les matériaux qui composent un vaccin, Je ne pense pas que ce soit une coïncidence si de nombreuses personnes sont allergiques à une ou plusieurs des substances énumérées ci-dessus.

EN FAIT, LE LAIT, LE SOJA ET LES ŒUFS SONT TROIS DES HUIT ALIMENTS LES PLUS ALLERGÈNES.10

Thimérosal

Près de 50% d’éthylmercure en poids, le thimérosal est utilisé comme conservateur dans certains vaccins et est considéré comme une substance hautement toxique. Bien que le thimérosal ait été retiré de la plupart des vaccins * en 2001, il existe quelques vaccins qui contiennent encore de grandes quantités de thimérosal, y compris des vaccins antigrippaux multidoses. Et bien que ce sujet soit chaudement débattu, il existe des preuves épidémiologiques appuyant l’association entre les vaccins contenant du thimérosal administrés dans l’enfance et un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA). 11

En fait, les enfants qui ont reçu des vaccins contenant du thimérosal étaient beaucoup plus susceptibles de développer des troubles neurodéveloppementaux tels que l’autisme, le retard mental, les troubles de la parole, des troubles de la personnalité et des anomalies de la pensée que les enfants qui ont reçu des vaccins sans thimérosal. 12

Tenez compte du fait que le thimérosal a la capacité de traverser la barrière hémato-encéphalique et la barrière placentaire, puis demandez-vous si les médecins devraient vraiment pousser le vaccin contre la grippe contre leurs patientes enceintes.

* Pour plus d’informations sur le thimérosal, veuillez lire cet article de Robert F. Kennedy Jr. :

https://childrenshealthdefense.org/what-we-do/mercury-is-not-safe-in-any-form-debunking-the -mythes-sur-la-sécurité-thimérosal /

Et finalement, il s’avère que ce membre de ma famille avait raison, il y a de l’ADN fœtal humain avorté dans les vaccins.

ADN fœtal humain avorté

ces ingrédients sont «déguisés» dans la liste des excipients sous forme de fibroblastes pulmonaires diploïdes humains WI-38, de cellules MRC-5, de sérum humain et d’albumine sérique humaine. WI-38 est issue d’un bébé de 16 semaines d’un avortement électif au début des années 1960. La MRC-5 est dérivée d’un bébé de sexe masculin âgé de 14 semaines en 1966. Mais ne vous laissez pas berner en pensant que ce sont les seuls bébés avortés pour être utilisés dans les vaccins, car malheureusement, il y en avait beaucoup plus. Outre la question morale ici, réfléchissez un instant aux conséquences génétiques et sanitaires potentielles de l’injection de matériel génétique d’une personne dans une autre.

Les médecins ou les infirmières vérifient-ils les allergies à ces ingrédients avant l’administration des vaccins ?

Demandez-vous si vous ou votre enfant suivez un régime végétalien et vous opposeriez à l’injection de plusieurs parties d’animaux dans le corps de votre enfant ?

Êtes-vous chrétien ou quelqu’un qui s’oppose moralement à ce que de l’ADN fœtal avorté soit injecté dans votre corps ou celui de votre enfant ?

ÊTES-VOUS DE CONFESSION JUIVE OU MUSULMANE ET REJETEZ-VOUS TOUS LES PRODUITS À BASE DE PORC, TELS QUE LA GÉLATINE PORCINE HYDROLYSÉE PRÉSENTE DANS CERTAINS VACCINS ?

Votre médecin vous a-t-il posé ces questions ?

Votre médecin sait-il que ces ingrédients se trouvent dans les vaccins ?

SINON, N’HÉSITEZ PAS À UTILISER LES INFORMATIONS ICI POUR ÉDUQUER VOTRE MÉDECIN AFIN QU’IL PUISSE FAIRE UN TRAVAIL PLUS APPROFONDI À L’AVENIR POUR ÉDUQUER SES PATIENTS SUR LES INGRÉDIENTS DES VACCINS.

Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive de tous les ingrédients des vaccins, de leurs objectifs ou des dommages qu’ils causent.

Ce billet de blog n’est pas conçu comme un conseil médical, mais comme un outil éducatif pour en savoir plus sur certains des principaux ingrédients des vaccins.

https://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/appendices/b/excipient-table-2.pdf

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24779346

https://www.learntherisk.org/news/aluminum/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23609067/

https://www.epa.gov/formaldehyde/facts-about-formaldehyde

https://www.cancer.gov/about-cancer/causes-prevention/risk/substances/formaldehyde/formaldehyde-fact-sheet

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0378517389902664

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7854587

https://thevaccinereaction.org/2016/06/monosodium-glutamate-used-as-a-stabilizer-in-vaccines/

10 https://www.foodallergy.org/life-with-food-allergies/food-allergy-101/facts-and-statistics

11 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24354891

12 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15764492

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici