Pourquoi les données du COVID-19 sont-elles rapportées de manière si déformée ?

0
183

Pour démonter la propagande, il faut regarder ce qui permet à celle ci de nous présenter de pareils chiffres.

Depuis le début tout est basé sur un outil qui n’a rien de fiable et donne des informations fausses ce qui induit des statistiques bidons.

En effet, il est prouvé aujourd’hui que le test PCR utilisé n’est pas du tout fiable et que les résultats qu’ils donnent ne reflètent pas la réalité. Mais pourtant on continue de s’en servir pour détecter ce fameux virus dans la population et ainsi alimenter sans cesse la propagande.

Pourtant ce test désigne à tort beaucoup de personnes positives alors qu’en réalité elles ne le sont pas ou vice et versa ! Et ça peu de personnes et même de médias dit de réinformation le soulignent alors que cette information est capitale et démontre que cette soit disant pandémie fonctionne comme une pyramide de Ponzi.

Tout à la base est faussé de sorte à monter en épingle une épidémie de grippe. Oui je dis bien une épidémie de grippe car le Dr Raoult, expert reconnu mondialement dans cette spécialité, vient de le redire encore une fois dans sa dernière video postée hier.

Et je rappelle aussi encore une fois qu’en janvier 2017, selon les données de l’INSEE, la grippe saisonnière a fait 67 000 décès en France et ça n’a pas fait sourciller qui que ce soit à l’époque, ni entrainer une telle hystérie !

Cette affaire de coronavirus est avant tout une énorme manipulation médiatique dans le cadre de l’éternel enfumage de l’ingenierie sociale dont se servent les dominants pour faire marcher le troupeau là où ils désirent le faire aller.

Quoiqu’il en soit, je reconnais qu’ils sont très forts car moi aussi au départ j’ai marché et comme tout le monde j’ai eu peur, jusqu’à ce que je tombe sur des informations qui ont commencé à me donner une autre grille de lecture.

Bref, le test PCR est la clef du problème car c’est lui qui permet aujourd’hui que le crime soit presque parfait. Sans lui, rien n’aurait été possible pour obtenir de tels chiffres de soit disant positifs ou morts du Covid19. La suite que je vous ai postée vous l’expliquera mieux que moi.

1) Quelle est le degré de précision de ces tests PCR ?
Selon le président de l’Académie chinoise des sciences médicales, Wang Chen, le test utilisé pour le coronavirus n’a qu’une précision de 30 à 50 %. Il ne peut détecter qu’une personne infectée sur deux ou trois. Ainsi, non seulement le taux d’erreur dans l’identification des personnes infectées est élevé, mais un grand nombre de personnes en bonne santé sont classées à tort comme infectées par le coronavirus.

Ces personnes sont ensuite traitées de manière incorrecte en raison de ces tests faussement positifs et cela induit également, dans les statistiques, un nombre beaucoup trop élevé de personnes infectées. Une étude scientifique récente du 5 mars 2020 estime que quatre personnes sur cinq testées, soit 80 %, sont classées à tort comme positives au coronavirus.

Selon les infos de la BBC, des patients de plusieurs pays ont été testés jusqu’à six fois négatifs au coronavirus, jusqu’à ce que le septième essai se termine par un résultat positif. Apparemment, on aurait continué à faire des tests jusqu’à ce que le résultat positif souhaité soit finalement obtenu.

2) Ces tests PCR sont-ils appropriés pour affirmer des choses sur le coronavirus ?
La professeure Isabella Eckerle, infectiologue et directrice du Centre des maladies virales de l’Université de Genève, souligne que les tests utilisés pour déterminer l’infection par le coronavirus ne décèlent que le matériel génétique viral, mais ne révèlent rien sur la présence ou le nombre de virus infectieux “actifs”.

Coronavirus : danger ou pandémie de tests de laboratoire ? (Entretien avec le Dr. Claus Köhnlein)

D’autre part, le Covid19 étant apparu récemment nous n’avons pas assez de recul ni de recherches pour pouvoir statuer. Mais concernant le test PCR, il y a déjà des précédents concernant le VIH et voilà ce qu’en disait le Dr Christine Johnson en 2001 :

1) L’exactitude de la PCR n »a jamais été vérifiée par un étalon or approprié
2) La spécificité de la PCR n’a jamais été déterminée
3) La PCR n’est ni standardisée ni reproductible
4) La PCR est susceptible de contaminations croisées
5) Des faux positifs surviennent fréquemment avec la méthode PCR
Etc….

http://www.sidasante.com/themes/tests/pcr/charge_virale_et_pcr.htm

La non fiabilité des tests PCR est également abordée ici par le Dr David Crowe dont la conclusion est :
“La panique du coronavirus est juste cela, une panique irrationnelle, basée sur un test d’ARN non prouvé, qui n’a jamais été connecté à un virus. Et qui ne sera pas connecté à un virus à moins que le virus ne soit purifié. En outre, même si le test peut détecter un nouveau virus, la présence d’un virus n’est pas la preuve qu’il est à l’origine des symptômes graves que certaines personnes qui testent positifs éprouvent (mais pas tous ceux qui sont positifs). Enfin, même si le test peut détecter un virus, et qu’il est dangereux, nous ne savons pas quel est le taux de faux positifs. Et même un taux de faux positifs de 1% pourrait produire 100 000 résultats de faux positifs uniquement dans une ville de la taille de Wuhanand pourrait signifier qu’une fraction significative des résultats de test positifs trouvés sont des faux positifs.”

Pour terminer et afin de détendre un peu l’atmosphère, je vous poste une petite video humoristique qui résume à elle seule toute l’enfumade du gouvernement français ou autre.

Et comme disait ce cher Audiard, les cons ça ose tout et c’est à ça qu’on les reconnait.

 

Source : Olga (reseauinternational.net)